Acheter à Maurice

Immobilier : pas de place à l’improvisation dans les achats à l’étranger !


L’île Maurice est devenue ces dernières années une destination de choix pour les étrangers désireux d’investir dans l’immobilier. À la clé, ces prix intéressants et des avantages fiscaux non négligeables. De plus en plus d’étrangers n’hésitent plus à sauter le pas et à acheter un bien qu’ils transforment en résidence principale, secondaire ou un investissement locatif. Si vous souhaitez, vous aussi, vous lancer dans cette aventure, voici les éléments à prendre en considération pour un achat réussi et
serein en tout point.


Faire un voyage d’exploration

Difficile à distance de se faire une idée précise d’un bien immobilier : sa situation géographique, les règles juridiques, l’environnement, le cadre, le milieu social, les prix réels du marché, les spécificités du pays. Ceci est d’autant plus valable s’il s’agit d’un investissement locatif : tout sur paiement pourrait fausser la rentabilité de l’achat !


Se tourner vers des professionnels certifiés

Chaque pays possède ses propres législations en matière d’achat immobilier et de droit de la propriété. À l’île Maurice, le Non Citizens Property Restriction Act régule le marché immobilier réservé aux investisseurs étrangers, composé de villas luxueuses en pleine propriété, au sein de groupes hôteliers et dans des immeubles de petite dimensions (R+2).

Pour un achat en toute sécurité, il est donc essentiel de comprendre les règles et conditions, pour cela, un notaire local saura vous conseiller non seulement sur l’achat d’un bien immobilier sur l’île, mais également sa gestion.

 

La succession

La succession est un pan important lorsqu’il s’agit d’acheter un bien immobilier à l’étranger, afin d’éviter tout problème de droit international privé. Lorsqu’il s’agit d’un investissement à l’île Maurice, notez qu’il n’y a pas de droits de succession. Toutefois, depuis août 2015, la loi du pays de résidence du défunt régit les successions européennes. Dans les faits, l’acheteur qui ne réside pas plus de 6 mois sur l’île est soumis au droit de son pays (s’il vit en Europe). Ailleurs, c’est le droit mauricien qui prévaut.


Comprendre la fiscalité

Autre élément essentiel qu’il faut comprendre : la fiscalité du pays où vous souhaitez investir. Comment cela se passera-t-il si vous tirez des revenus en louant votre bien immobilier ? Pour la plus-value en cas de revente du bien ? Pour les Français désireux d’acheter un bien immobilier à l’île Maurice, le pays a signé une convention fiscale avec la France, aussi, les revenus fonciers sont uniquement imposés (à hauteur de 15 %) dans le pays où se trouve le bien.


Le financement

L’achat immobilier inclut bien souvent la demande d’un crédit auprès d’une banque. Si vous souhaitez acheter un bien immobilier à l’île Maurice en tant qu’étranger, et que vous ne disposez pas de la totalité du prix de vente, vous pouvez vous rapprocher des banques locales. Lorsqu’elles sont d’accord, elles prêtent environ 40% le coût de l’investissement immobilier. Attention toutefois, en tant que non résident, vous devrez présenter de revenus relativement élevés ainsi que d’une garantie financière crédible. De plus, il faudra ouvrir un compte bancaire sur place, pour des raisons pratiques.